Retrouver ses ancêtres italiens : les documents militaires

 

cropped-foto17.jpg

Pour avoir une vision d’ensemble des différentes sources généalogiques italiennes, nous vous renvoyons vers la page Les sources généalogiques italiennes

La documentation militaire italienne représente une voie intéressante pour aborder son histoire généalogique.  Surtout en ces temps de commémorations officielles, qui n’a pas pensé à un grand-oncle qui a participé à la Grande Guerre? Les témoins directs étant tous décédés, il est important de fonder nos connaissances sur des documents.

En ce qui concerne notre passion pour la généalogie, la documentation militaire peut nous fournir d’importantes informations pour la période 1861/ 1946, les documents plus récents étant souvent plus difficiles à consulter. Sur l’ensemble des documents produits par l’administration militaire, nous nous concentrerons sur la fiche matricule, « foglio matricolare » en italien.

Comme pour son homologue français, la fiche matricule italienne est une grande feuille, contenant synthétiquement toutes les informations liées à la vie militaire d’un individu (la matricule). Les fiches matricule d’un même district militaire (distretto militare) sont réunies dans un registre matricule (registro matricolare).

Voici un exemplaire :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cette fiche nous livre d’importantes informations non seulement sur le parcours militaire de la personne, mais aussi sur ses origines généalogiques.

Le document présente, dans la colonne située à gauche (dati e contrassegni personali), les données personnelles du militaire. Ici nous trouvons les informations concernant le prénom du père, le nom et prénom de la mère, date et lieu de naissance, profession, données physiques et adresses successives de résidence. Les données physiques sont particulièrement intéressantes, car l’information n’apparaît pas dans les actes d’état civil.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La partie centrale, « arruolamento, servizi e promozioni », nous informe sur le régiment où la personne a servi, sur ses déplacements, congés, repos, ainsi que sur ses évolutions de grade.  Suivent, la declaration d’avoir servi avec « fidélité et honneur », la solde de démobilisation et la mise en congé illimité.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En bas de page, la partie D « campagne, azioni di merito », nous informe sur les campagnes effectuées et sur les actes particulièrement courageux et dignes de notes. Nous pouvons ainsi vérifier que ce sergent a été autorisé au port :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • de la médaille commémorative de la Grande Guerre, avec barrettes, correspondant aux années de guerre passées au front
  • de la médaille interalliée
  • du distinctif (image wiki) de militaire « ardito » (avec motivation)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous trouvons aussi la description d’ éventuelles blessures accusées lors d’actions de guerre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ayant été en partie rédigé au cours de la Grande Guerre, le document est particulièrement synthétique, mais il nous permet néanmoins de commencer des recherches plus approfondies, par exemple, sur les opérations du régiment cité. Nous découvrons aussi un fait qui a surement marqué à vie ce jeune sergent : il a été fait prisonnier lors des événements de Caporetto en 1917.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour un conseil, une recherche à débloquer ou toute autre démarche Contactez-nous

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s