Généalogie italienne

Comme pour la France, la généalogie italienne suit de près le cours de l’histoire du Pays.

Unifié politiquement par la Maison de Savoie en 1861, le nouvel Etat demeurait incomplet. Les terres « irrédentes » furent intégrées graduellement : en 1866 la Vénétie, en 1870 le Latium et Rome, en 1918 Trente, Trieste et l’Istrie.

Les Registres d’Etat Civil furent institués en 1866, et leur compilation et mise à jour confiées aux communes. Aujourd’hui ce patrimoine généalogique est conservé dans les archives d’Etat (Archivi di Stato, organisés par département). La plus grande difficulté du généalogiste étranger s’intéressant à la généalogie italienne est -en plus que la langue et les particularités de l’administration-  de remonter au delà de 1866…

Pour aller au delà de 1866, une bonne source d’information généalogique peut se situer dans l’Etat civil napoléonien, qui couvre (pour certains territoires) la période entre 1806 et 1814. Néanmoins, une incomparable mine  généalogique est l’ensemble des « états des âmes » (Stati delle anime), registres paroissiaux compilés par le curé lors de la visite annuelle des familles pour la bénédiction pascale. Ces registres sont organisés par maisonnée et reportent toutes les informations concernant le groupe familial. Par contre, ces registres présentent parfois des interruptions dans les séries historiques et sont en latin « ecclésiastique », ce qui en complique l’exploitation. La consultation de ces fonds paroissiaux doit avoir lieu sur place.

Cela dit, la reconstitution d’une généalogie italienne jusqu’à 1866 -en considérant en plus que certains décédés ou mariés en 1866 peuvent être nés bien avant- est déjà une aventure prenante et passionnante. Reconstitution de la généalogie simple, suivi des lieux de résidence, découverte de l’histoire locale, des métiers exercés (dont une grande partie a disparu aujourd’hui), recueil éventuel de bribes de vie réelle (lettres, vie militaire, photos)…..le travail est long!! Nous verrons, grâce à des cas concrets et à des articles plus théoriques, comment se mouvoir dans cet univers ramifié.

PS pour une liste des principales sources généalogiques italiennes Sources généalogie italienne

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s