Nos ancêtres italiens : les journaux intimes.

Caro diario,

Ce n’est pas que le titre du célèbre film de Nanni Moretti. En effet un bon nombre de journaux intimes commencent avec cette « invocation ».

Je vous signale aujourd’hui le site d’une fondation italienne qui a pour but de recueillir, archiver et diffuser les journaux intimes et autobiographiques des Italiens. Peut-être l’un de nos ancêtres a laissé des traces écrites de ses aventures? Personnellement, il m’est arrivé de tenir entre les mains les mémoires de guerre d’un grand-oncle, ancien poilu, qui ont été publiées en Italie dans le cadre des célébrations du centenaire de la grande guerre.

L’histoire de l’ « Archivio diaristico nazionale »commence en 1984, quand son initiateur a relevé un défi qui paraissait à la majorité de ses proches impossible à accomplir : recueillir la mémoire d’un Pays et accueillir les témoignages autobiographiques d’un peuple entier.

Aujourd’hui l’archive dispose d’un fond de près de 6.500 ouvrages, qui couvrent un spectre de thématiques très large.

L’archive s’adresse non seulement aux étudiants, aux chercheurs et aux universitaires, mais aussi à l’ensemble de la population, grâce à l’organisation de conférences et à la publication d’essais, d’anthologies et des manuscrits originaux.

Un prix annuel a pour finalité de promouvoir la production de journaux intimes et de mémoires.

Le fond constitué par les mémoires d’anciens poilus s’est particulièrement incrémenté ces dernières années, et l’intérêt pour le sujet est témoigné aussi par de nombreuses publications dédiées à ce filon d’étude.

Ces ouvrages sont très touchants, car rédigés par des fantassins qui savaient à peine lire et écrire et qui souvent écrivaient « comme ils parlaient » : en dialecte, sans ponctuation, dans un langage parfois confus, mais qui nous transmet bien l’état d’âme des rédacteurs. Certains ouvrages sont pour cela assez difficiles à lire, mais ils représentent la voix des sans voix qui a traversé le temps, ce qui est aussi l’objectif du généalogiste.

Cette archive est donc très intéressante pour le généalogiste, car elle permet de connaître le quotidien de personnes qui auraient pu être nos ancêtres. Il est en effet possible d’effectuer une recherche et de sélectionner des ouvrages par période, lieu de naissance de l’auteur, lieu, métier ou niveau de scolarisation de l’auteur. Tous ces détails nous permettent alors de cibler par exemple, un département, un métier et une époque, afin d’avoir un témoignage direct sur les modes de vie, les activités et les aspirations de l’époque.

POUR UN CONSEIL, UNE RECHERCHE À DÉBLOQUER OU TOUTE AUTRE DÉMARCHE CONTACTEZ-NOUS
LISTE DE PATRONYMES DÉJÀ ÉTUDIÉS.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s