Retrouver nos ancêtres…arbëreshë.

Dans notre précédent article sur les origines de l’intellectuel italien Antonio GRAMSCI, nous avons cité la communauté Arbëreshë, constituée d’italiens descendants d’albanais arrivés dans la péninsule entre le 14éme et le 17éme siècle.

Cette communauté est aujourd’hui concentrée dans les régions du Sud de l’Italie, plus particulièrement dans la Calabre, dans la Basilicate, dans les Pouilles et en Sicile.

Ces ressortissants albanais (ou grecs albanophones) ont pour certains fuit l’avancée des Turcs ottomans, qui ont conquis progressivement les Balkans, mais certains se sont installés en Italie du Sud dans d’autres circonstances.

En 1448, 5 ans avant la prise de Constantinople par les armées de Mehemet II, le roi de Naples et de Sicile, Alphonse V d’Aragon, demanda de l’aide à son allié albanais, Kastrioti, mieux connu comme Skanderbeg, pour venir à bout d’une guerre locale. En guise de récompense, le roi donna à son allié des terres dans la province de Catanzaro, (Calabre), ce qui incita de nombreux arbëreshë à s’établir dans ces contrées.

La Maison d’Aragon fit encore appel à ses alliés albanais, au cours de la période de la guerre qui fit suite à la mort d’Alphonse. En effet son héritier Ferdinand d’Aragon fit appel aux forces de Skanderbeg en fonction anti-française.

Ce nouvel engagement valut aux arbëreshë de nouvelles terres, surtout dans les Pouilles. Entre-temps, les albanais et Skanderbeg restèrent les seuls à s’opposer avec succès, mais sans possibilité de victoire  définitive, aux Ottomans, et les petites colonies situées en Italie continentale commençaient à attirer de plus en plus de rescapés.

C’est ainsi que ces communautés se sont formées. Les villages qui ont grâce à elles vu le jours portent encore aujourd’hui des noms significatifs : « Piana degli Albanesi » (Sicile), Falconara Albanese, Santa Caterina Albanese, Spezzano Albanese (Calabre), San Costantino Albanese, San Paolo Albanese (Basilicate). Celle de cette communauté est une histoire fascinante, et les populations d’aujourd’hui ont gardé une identité forte, malgré le temps passé. De nombreuses églises et monastères témoignent des liens entre les habitants d’aujourd’hui et leurs ancêtres, le folklore et même la langue ont survécu. Il est même possible de trouver, dans ces petits villages du Sud de l’Italie, des monuments dédiés au héros national albanais, Skanderbeg.

Et vous, avez-vous des ancêtres arbëreshë?

Pour un conseil, une recherche à débloquer ou toute autre démarche Contactez-nous

Liste (non exhaustive) de patronymes déjà étudiés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s