Nos ancêtres italiens et leurs drapeaux

Dans nos précédents articles, nous avons abordé l’organisation de la péninsule italienne avant l’unification du Pays (frontières, gouvernants, organisation de l’état civil). 

Cette fois, nous-nous concentrerons sur un aspect qui est rarement traité par les généalogistes mais qui est très important : les drapeaux des anciens Etats (nous traiterons pour le moment les Etats présents après le congrès de Vienne.) Comme nous le verrons, le sujet n’est pas anodin pour le généalogiste.
Nous commençons par le Royaume de Sardaigne, puisque les ancêtres de plusieurs lecteurs étaient originaires de ces terres. Le drapeau, pour la période 1815 -1848 se présentait ainsi :
Flag_of_Kingdom_of_Sardinia_(1848).svg
Le fond est bleu, couleur traditionnelle de la Maison de Savoie. Dans le canton, nous trouvons la croix de Savoie, chargée de la croix de Sardaigne et de celle de Saint Georges (représentant Gênes, et plus globalement la Ligurie). 
En 1848, le Royaume se plaça à la tête du mouvement d’unification nationale et adopta le tricolore (tiercé en pal vert, blanc, rouge), chargé d’un écu de Savoie bordé d’azur.) 
Flag_of_the_Kingdom_of_Sardinia_(1848-1851).svg
En descendant dans le sud du Pays, nous pouvons voir le drapeau national du Royaume des deux Siciles, qui  se présentait ainsi :
800px-Flag_of_the_Kingdom_of_the_Two_Sicilies_(1816).svg
Sur un fond blanc, nous trouvons les armoiries de la Maison de Bourbon, qui sont assez complexes.  Sans rentrer dans le détail, nous remarquons la présence des armoiries des maisons Farnese, Médicis, Anjou, du duché de Bourgogne, des Royaumes de Portugal, de Jérusalem, de Castille, d’Aragon, de Grenade, de Flandre, d’Autriche. Les armoiries sont entourées des colliers des ordres de la Toison d’or, de Saint Janvier,  Constantinien de Saint Georges, de Saint Ferdinand, de Charles III et du Saint Esprit.
 
 

En remontant la péninsule, nous arrivons aux Etats Pontificaux. Le drapeau (qui est encore aujourd’hui celui du Saint-siège) se présentait de la manière suivante :  parti, guidant jaune et flottant blanc, chargé de clefs passées en sautoir (d’or et d’argent) ainsi que de la tiare pontificale. 

 Flag_of_the_Papal_States_(1825-1870).svg
 
 
 
Le Grand Duché de Toscane nous amène à évoquer la présence autrichienne en Italie.    
 
 
Le drapeau est tiercé en fasces rouge, blanc, rouge (couleurs d’Autriche), chargé d’un écu écartelé (armes de Hongrie, de Bohême,  de Bourgogne et du Bar), chargé à son tour par un écu aux armes de Lorraine, d’Autriche et de la Maison de Médicis. Ce blason pouvait être entouré des drapeaux du Royaume d’Étrurie et du drapeau national. 
800px-Flag_of_the_Grand_Duchy_of_Tuscany_(1840).svg
 
Le Duché de Parme et Plaisance, présentait un drapeau singulier pour le panorama italien. Celui-ci était en effet gironné (bleu et jaune) et bordé de rouge. 
 
800px-Flag_of_the_Duchy_of_Parma_(1851-1859).svg
 
 
Voisin du duché de Parme, le duché de Modena et Reggio, avait un drapeau similaire à celui du Grand-duché de Toscane: les couleurs d’Autriche étaient chargées des couleurs de la Maison d’Este. L’ensemble était chargé des armoiries des Maisons de Lorraine, d’Habsbourg et d’Este. 
Bandiera_del_ducato_di_Modena_e_Reggio
Nous pouvons conclure cette première incursion sur le terrain de la vexillologie par le drapeau du Royaume Lombardo-Vénitien, 
 
680px-Imperial_Standard_of_Austria_(1828-Late_19th_Century).svg
 
 
 
 
Ce drapaeau au fond d’or et à la bordure endentée de rouge, or, blanc, noir, était chargé de l’aigle bicéphale.  
 
Ces informations peuvent susciter deux réflexions majeures :  
 
  • Tout d’abord, l’emprise de la Maison d’Autriche sur l’Italie suite au congrès de Vienne était énorme : le Royaume Lombardo-Vénitien, le Grand-duché de Toscane, le Duché de Parme ainsi que le Duché de Modena et Reggio, étaient étroitement liés à l’Autriche. 
  • Ensuite, Le Royaume de Sardaigne sut se mettre avec profit à la tête du mouvement d’unification nationale (le Risorgimento) en adoptant même le tricolore en tant que drapeau national. Cette clairvoyance, ainsi qu’une habile politique d’alliances, porta ses fruits.
 
Et nos ancêtres en tout cela?
Le lien n’était pas anodin, car un grand nombre de nos ancêtres servirent sous les drapeaux de l’un des anciens Etats, sans parler des zouaves pontificaux. 
Par exemple, nos ancêtres piémontais, de Ligurie ou de Savoie ont combattu derrière le tricolore chargé de la croix de Savoie lors de la guerre de Crimée ou de la guerre d’Italie.
Le drapeau rythmait aussi la vie de la garnison, par exemple lors de la levée et de la descente des couleurs. Cet élément était donc bien présent dans la vie de nos ancêtres.  
 
 
 
 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s