Comment retrouver ses ancêtres italiens : les patronymes d’origine germanique

Au cours de nos recherches généalogiques en Italie, et plus particulièrement  dans le nord du Pays, dans les départements de Vicenza et Verona, nous avons souvent remarqué la présence de familles dont le patronyme est clairement d’origine germanique, comme par exemple les familles BEBER, GAUN, RADER, ou encore LEYDER et LEDER.

Altopianoasiago
Limites du plateau des sept communes

La présence de populations de langue germanique dans ces contrées (en Italie les experts parlent de « oasis ethniques ») est à faire remonter au moyen âge, et nous pouvons situer le phénomène entre la moitié du 12ème siècle et le début du 13ème. Il semblerait que les feudataires (évêques et aristocrates) de l’époque mirent en place une politique de peuplement et colonisation de ces terres, à l’époque presque inhabitées et stratégiquement importantes.

Les nouveaux habitants venaient surtout de la Bavière du Sud et étaient bûcherons et mineurs. Plus particulièrement, cette politique s’est concentrée sur le haut-plateau des 7 communes[1] et sur celui des 13 communes[2]. Entre ces deux « îlots ethniques », des populations de langue germanique s’installèrent aussi dans des vallées intermédiaires, qui devinrent plutôt « plurilingues ».

Sur les raisons de cette politique les avis ne font pas l’unanimité : émigration « volontaire » suite à l’expansion économique de l’année 1000, volonté d’installer sur ces terres de frontière des populations jugées plutôt fidèles à l’empereur (à une époque où les communes italiennes étaient particulièrement turbulentes), groupes de familles nomades ayant trouvé lieu où s’installer… En revanche, les théories imputant cette présence aux suites des invasions barbares sont aujourd’hui écartées par les historiens. De même, la domination que l’Autriche-Hongrie eu sur ces terres n’a pas de lien avec cette réalité. Des patronymes d’origine germanique sont présents aussi dans le département de Bolzano, mais c’est une autre histoire…(voir l’article, jamais assez relu, Généalogie italienne et géographie)

Actuellement en France, nous pouvons trouver une bonne partie de ces patronymes dans le sud de l’Île-de-France, où les populations  du nord du département de Vicenza émigrèrent entre la fin du 19ème siècle et les années 1920.

Pour un conseil, une recherche à débloquer ou toute autre démarche Contactez-nous

Liste (non exhaustive) de patronymes déjà étudiés.

[1] Ou Haut-plateau de Asiago, étant ce dernier le centre le plus peuplé des « 7 communes ». Les communes concernées sont : Asiago, Lusiana, Enego, Roana, Rotzo, Gallio, Foza, Conco.

[2] Ces 13 communes sont situées dans le département de Verona. Ces communes sont : Velo Veronese, Roverè di Velo, Valdiporro, Azzarino, Camposilvano, Selva di Progno, Badia Calavena, San Mauro di Saline, Bosco Chiesanuova, Tavernole, Cerro, Erbezzo, San Bartolomeo.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s